You are here :  Home

[AFFAIRE DU COLLIER de la REINE]. Recueil de 18 pièces (requêtes mémoires...

[AFFAIRE DU COLLIER de la REINE]. Recueil de 18 pièces (requêtes mémoires factums...) publiés entre 1785 et 1787.
2 vol. in-12 ou petit in-8 bradel pleine basane flammée dos lisse à faux nerfs formés de filets dorés pièce de titre rouge et de tomaison noire rel. de la fin du XVIIIe s. pagination détaillée dans le sommaire.
Table of contents : TOME I.
1. Requête pour le sieur Marc-Antione de Villette ancien gendarme accusé; contre M. Le Procureur général en présence de M. LE CARDINAL de la dame de LA MOTTE-VALOIS du sieur CAGLIOSTRO de la demoiselle Oliva et autres tous co-accusés. 1786 26pp - 2. MEMOIRE Pour Jean-Charles- Vincent de BETTE-D'ETIENVILLE Bourgeois de St. Omer en Artois ACCUSE; contre Le Sieur Vaucher Marchand-Horloger & le Sieur Loque Marchand Bijoutier à Paris PLAIGNANTS - DEFENSE à une accusation d'escroquerie - MEMOIRE à consulter & consultation. A Paris de l'Imprimerie de L. Cellot rue des grands Augustins 1786. 56pp - 3. SECOND MEMOIRE à consulter et consultation sur la défense à une accusation d'escroquerie Pour Jean-Charles- Vincent de BETTE-D'ETIENVILLE Bourgeois de St. Omer en Artois détenu ès Prisons du Châtelet de Paris Accusé. A Paris de l'imprimerie de Cailleau libraire & imprimeur; 1786 24 pp; ADDITION 8pp CONSULTATION pp 9-23 - 4 - MEMOIRE pour le sieur
de BETTE-D'ETIENVILLE servant de réponse à celui de M. DEFAGES. A Paris de l'imprimerie de Cailleau librairie et imprimeur 1786 38pp - 5. MEMOIRE pour les sieurs VAUCHER Horloer et LOQUE Bijoutier accusateurs; contre Le sieur BETTE-D'ETIENVILLE le Baron de FAGES-CHAULNES et autres Accusés; En Présence de Monsieur le Procureur Général. 1786 96pp - 6. MEMOIRE pour M. Le Baron de FAGES-CHAULNES GARDE-DU-COPRS DE MONSIEUR Frère du Roi Accusé contre Les sieurs VAUCHER et LOQUE marchands bijoutiers accusateurs et encore contre M. Le PROCUREUR GENERAL A Paris Chez Prault Imprimeur du Roi 1786. 46pp - 7. SUPPLEMENT et suite AUX MEMOIRES DU SIEUR DE BETTE D'ETIENVILLE ancien chirurgien sous aide-major pour servir de Réponse aux différents Mémoires faits contre lui. A Paris de l'imprimerie d'André-Charles-Cailleau libraire & imprimeur 1786 71pp - 8. MÉMOIRE pour la demoiselle LE GUAY D'OLIVA fille mineure émancipée d'age accusée contre le lieutenant-général accusateur en présence de M. le Cardinal-Prince de Rohan de la Dame de LAMOTTE-VALOIS du sieur de Cagliostro autres tous co-accusés. 63pp - 9. SECOND MEMOIRE POUR La demoiselle LE GUAY D'OLIVA fille mineure émancipée d'age accusée contre le lieutenant-général accusateur; en présence de M. le Cardinal-PRINCE DE ROHAN de la Dame de LAMOTTE-VALOIS du sieur RETAUX DE VILLETTE du sieur DE CAGLIOSTRO & autres; tous co-accusés. ANALYSE ET RESULTAT des récolements & confrontations A Paris chez P. G. Simon & N H Nyon 1786.

TOME II. Toutes les pièces sont consacrées à CAGLIOSTRO dans l'affaire du collier de la reine et autres..
1.[LA ROCHE DU MAINE] MEMOIRES AUTHENTIQUES pour servir à l'histoire du Comte de CAGLIOSTRO. A Londres et se trouve chez François Fauche libraire à Hambourg 1785 76pp (édition parue la même année que l'originale inconnue de Dorbon et Caillet qui ne connait que l'édition originale de 91pp ) - 2. CAGLIOSTO IN WARSCHAU. Der Nachricht und Tagebuch üuber der desselben magische und Alchmische Operationen in Warschhau im Jahre 1780 geführt von einem Jugenzeugen. Aus den französichen Manussripte übersetz... Sl. s.n. 1786 44pp - 3. LE CHARLATAN démasqué ou les aventures et exploits du Comte CAGLIOSTRO. Précédé d'une lettre de M. Le Comte de Mirabeau A Francfort sur le Mayn 1786 62pp - 4. PROCES comique et instructif pendant entre le fameux CAGLIOSTRO & le Sr. de MORANDES Rédacteur du Courier de l'Europe où le premier est entièrement démasqué son véritable état prouvé & ses impostures découvertes. Le tout appuyé de pièces justificatives. Première partie A Londres 1787. 64pp - 5. Requête au Parlement les Chambres assemblées par le Comte de CAGLIOSTRO signifiée à M. Le Procureur général le 24 février 1786. Pour servir d'Addition au Mémoire distribué le 18 du même mois. [demande de libération de son épouse] 7pp - 6. MEMOIRE pour le comte de CAGLIOSTRO contre le procureur-général accusateur en présenté de M. Le cardinal de ROHAN de la comtesse DE LA MOTTE et autres Co-Accusés - Monsieur de Cagliostro ne demande que TRANQUILITE et SURETE; l'HOSPITALITE LE SLUI ASSURE. Extrait d'une lettre écrite par M. le comte de Vergennes Ministre des Affaires étrangères à M. Gérard Préteur de Strasbourg le 23 mars 1783. S.l. s.n. 1786 76pp - 7. REQUETE à joindre au mémoire du Comte de CAGLIOSTRO. A nos seigneurs la grand'-chambre Assemblée. De Lottin l'ainé a Lottin de S. Germain imprimeurs-librairies de la ville Mai 1786 14pp - 8. Lettre du comte CAGLIOSTRO au peuple anglais. Pour servir de suite à ses Mémoires.. Ils s sont dit entr'eux: Foulons aux pieds cet homme qui nous connait trop bien ; s.l.s.n. 1787 76pp - 9. La dernière Pièce du fameux collier s.l. s.n. n.d. Il est parti ce grand Cagliostro; en fuyant il dégorge après lui l'élixir de l'empirisme distillé à la fournaise d ela calomnie 34pp.Petits frottements aux coiffes qqs. cahiers présentent de petites rousseurs sans aucune gravité ensemble en bonne condition.
 Escroquerie de grande envergure dont l'instigatrice fut Jeanne de Valois de Saint-Rémy. Après son mariage avec un officier ils usurpèrent le titre: de comte et de comtesse de LA MOTTE . Elle rencontre le cardinal de ROHAN et devient sa maitresse pour faire face déjà à des difficultés financières. Elle fait connaissance à cette occasion de CAGLIOSTRO qui soutire de l'argent au cardinal fasciné par ses prétendus miracles . Le cardinal et la Reine Marie-Antoinette étant en froid (l'Impératrice Marie-Thèrèse avait demandé et obtenu le renvoi du cardinal de Rohan choquée par sa vie dissolue en tant qu'ambassadeur de France s'exhibant avec ses maîtresses et menant grand train à Vienne). Madame de LA MOTTE prétend faire partie des intimes de la Reine et fait faire par un de ses amants Louis Marc Antoine RÉTAUX DE VILLETTE talentueux faussaire des lettres imitant l'écriture de la Reine MARIE-ANTOINETTE destinées au cardinal de ROHAN. Celui-ci espère une réconciliation avec elle. Me de LA MOTTE parvient même à organiser une rencontre entre une fausse MARIE -ANTOINETTE (une prostituée qui lui ressemble) et le cardinal qui se laisse abuser. Me de LAMOTTE informe le cardinal que la reine souhaite acheter un collier extraordinaire valant la somme de 1 600 000 Livres!. Elle arrive à le convaincre de financer l'achat de ce collier en lieu et place de la Reine par une fausse lettre de celle-ci qui lui demande de lui rendre ce service en l'achetant pour elle et en s'engageant à le rembourser par contrat en quatre mensualités de 400 000 livres! CAGLIOSTRO grâce à une de ses prophéties l'assure que ce service lui permettra d'obtenir la réconciliation tant souhaitée et bien plus encore il obtiendra de grandes faveurs! Le cardinal convaincu accepte et s'engage financièrement comme garant avec les fournisseurs. Il fait porter le collier chez Me. de La Motte qui est censée le remettre à la Reine pour le cardinal. Immédiatement les escrocs dessertissent les pierres et commencent à les revendre. La première échéance de 400 000 livres ne pouvant être payée par la reine qui aurait des difficultés passagères un des créanciers bijoutier sentant le risque d'impayé venir va à Versailles. Il se rend chez Me. Campan 1ère femme de chambre de la reine et l'informe de cette affaire. Très surprise elle en fait part à la Reine qui ne comprend rien à cette histoire. Elle charge le baron de Breteuil ministre du roi de tirer au clair ce mystère. Très vite le scandale éclate Me. LAMOTTE informe le cardinal que les lettres sont des faux et qu'il a intérêt à payer lui même la première échéance! Il comprend enfin qu'il a été berné. Passons sur les longs démêlés judiciaires qui se déroulèrent devant 64 magistrats du Parlement de Paris et qui eurent un retentissement considérable dans le royaume. Le procès se conclura par la reconnaissance de l'innocence du cardinal de Rohan la condamnation de Me de LAMOTTE à la prison à perpétuité à la Salpétrire son mari et le faussaire furent condamnés aux galères à vie par contumace s'étant mis à l'abri à l'étranger. La conclusion de cette affaire pour le peuple fut que le cardinal était innocent et la reine coupable car elle était connue pour ses dépenses importantes qui pesaient sur le trésor du royaume et quelle était capable d'avoir dépensé autant d'argent pour s'offrir ce collier! Cette affaire est une des causes qui joua un role important dans le déclenchement de la Révolution Française.
Bookseller Inventory: #566869
 Our price: 900.00 € 
Add to your shopping cart
   See the picture

See also: Ancien Régime


This page comes from http://www.erudition.fr.
© 2002-2018 Le Trait d'Union. All rights reserved.
Powered by InPlano Web Edition 5.0 CR. (59.297 ms)