You are here :  Home

List
 
List
 
BREMOND (Colonel Edouard) Notes historiques et géographiques sur l'Arménie.... NEW

15. BREMOND (Colonel Edouard) - Notes historiques et géographiques sur l'Arménie.
Le Caire El-Maaref 1918.
In-12 br. 171pp. 1 carte dépliante in-fine.
Table of contents : Note sur l'Arménie - Préliminaires - Notions sommaires géographiques -
Un peu de géographie - Quelques mots sur l'Arménie Mineure - Les premiers habitants de l'Arménie - Migration des Arméniens - Période des empires mède et perse - Période des Séleucides - L'Arménie indépendante - L'Arménie entre Rome et les Parthes - L'Arménie pendant la lutte entre Rome et les Sassanides Perses - Le Christianisme et le Mazdéisme - L'Arménie sous la domination Arabe jusqu'à l'invasion des Turcs Seldjoukides - L'Indépendance arménienne disparaît avec les Turcs Seldjoukides. - La dispersion - L'Arménie Mineure ou Cilicienne. - Les Croisades - De la fin de l'indépendance jusqu'à nos jours - Organisation sociale et religieuse des Arméniens - Sommaire de l'Histoire d'Arménie - Rois de l'Ourartou - Rois de Chaldée et d'Assyrie - Les rois mèdes. - Les rois perses Akéménides - Les Séleucides - Les souverains de la maison d'Artaxias - Les rois parthes (Arsaces ou Pahlavides) - Les premiers rois d'Arménie - Les Sassanides - Les rois Arsacides et les Patriarches correspondants - Les Patriarches arméniens - Les empereurs romains jusqu'à la Tétrarchie - Les Princes Bagratides - Liste chronologique des Khalifes - Les souverains de l'Arménie Mineure - Liste chronologique des empereurs d'Orient - Eres employées dans l'histoire arménienne et asiatique - Calendrier arménien - Carte de l'Arménie.Ouvrage en partie débroché quelques manques à la couv. découpe angulaire à la page de titre. Edition originale rare bien complet de la carte dépliante in-fine.
 Brémond présente une carrière relativement classique de l’officier français puisqu’il entre à Saint-Cyr en 1888 et intègre la promotion « Du Grand Triomphe ». En pleine conquête de l’Afrique du Nord il intervient dans le Sud algérien au 1er régiment de tirailleurs algériens (RTA) puis à Madagascar avant de retourner après un passage à l’École supérieure de Guerre (1899-1901) en Algérie où il est affecté à l’état-major de la division de Constantine (1901-1904) avant de servir au 2e régiment de tirailleurs algériens (1904-1907) et de gagner le Maroc. Il y est d’abord responsable de la police des ports marocains (1907-1908) chef adjoint de la mission militaire française au Maroc en 1909 administrateur de la ville de Rabat et sa banlieue (1912-1913) chef du service de renseignements de la colonne Henrys (mars-septembre 1913) aux Beni Mtir et enfin commandant d’armes à Kenitra (1913-1914). Avec le début de la Première Guerre mondiale comme nombre de cadres de l’armée d’Afrique il est rappelé en métropole en août 1914 et sert respectivement comme chef de corps aux 319e et 64e régiments d’infanterie. Blessé il fut nommé chef de la mission militaire française en Égypte et au Hedjaz (août 1916 - décembre 1917). Brémond se révèle un homme ouvert pourtant intégré à une société conservatrice guère favorable par exemple à l’ouverture des grades d’officiers – du moins au-dessus des grades de lieutenants en général – aux « soldats indigènes » pour reprendre la nomenclature qui prévaut à cette époque. Or Brémond prenant acte de l’exemple du lieutenant-colonel Cadi et de l’armée d’Égypte souhaite le développement de l’accession des musulmans aux grades d’officiers à titre indigène dans l’artillerie et dans la cavalerie. (Cairn)
Bookseller Inventory: #559196
 Our price: 70.00 € 
Add to your shopping cart
   See the picture

See also: Arménie - Byzance, art et histoire


This page comes from http://www.erudition.fr.
© 2002-2018 Le Trait d'Union. All rights reserved.
Powered by InPlano Web Edition 5.0 CR. (60.38 ms)